Les actualités de l’innovation – Trocellen participe au projet de réacteur à mousse MRS (milli-réacteurs structurés)

Trocellen est très fier d’être un partenaire de coopération du projet de réacteur à mousse MRS financé par l’Union européenne et par la Rhénanie-du-Nord–Westphalie.

Le moussage de plastique est une technologie clé pour l’amélioration de l’efficacité des ressources grâce à l’économie des matériaux au cours de la production (économie des matières premières vierges grâce à la réduction de la densité) et au cours de l’application (économie d’énergie thermique grâce à l’isolation, économie de carburant grâce à la construction légère des voitures).

L’objectif principal du projet commun « Foam MRS Reactor » est de développer une unité pour la transformation réactive, indépendante, des matières plastiques à intégrer dans le processus d’extrusion de mousses. La transformation réactive contrôlée permet de régler les propriétés de fusion pertinentes du processus de moussage ainsi que les propriétés moussantes. En séparant les différentes étapes du processus, le réacteur MRS permet de fonctionner de façon indépendante du reste du processus. Grâce à ce fait il devient  possible de moderniser les équipements existants et de les intégrer dans les chaînes de processus existantes. L’application de la technologie des systèmes à développer est examinée par l’étude de l’exemple des mousses de PET utilisées pour l’emballage des produits alimentaires et des mousses de PE (polyéthylène) réticulée chimiquement (y compris l’automobile).

La technologie de production souhaitée permet d’introduire des procédés de production économes en ressources, notamment en produits en mousse personnalisés, et d’intégrer la transformation de la matière première dans le processus de production, tout en se substituant aux chaînes de processus à plusieurs étapes. Le consortium du projet couvre l’ensemble de la chaîne de création de valeur ajoutée depuis la matière première jusqu’aux échantillons de produit, à travers la technologie des machines, et l’ingénierie des processus. Dans ce contexte, on développe d’abord les exigences de base pour la construction mécanique (Fraunhofer UMSICHT) et, sur la base de celles-ci, un premier prototype de réacteur sera conçu et fabriqué (Gneuss), qui sera ensuite testé dans un laboratoire (IKV). Les mousses produites au niveau du laboratoire seront testées par les producteurs (Trocellen, Inde Plastik). Sur la base des résultats obtenus, un réacteur pilote sera conçu et produit (Gneuss), qui sera ensuite testé par les producteurs de plastiques (Inde Plastik). En plus de la machine, des additifs sont également nécessaires, qui seront d’abord développés au travers d’expériences (UMSICHT), avant le lancement de leur production à l’échelle industrielle (A. Schulman).

Par l’intégration de l’étape de la finition du matériau au processus d’extrusion, cette étape de la création de valeur est transférée du producteur de matières premières (groupements d’entreprises mondiaux) au transformateur (PME régionales).

Ce projet est financé par l’Union européenne et par l’État de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.